Comment bien traverser la saison hivernale

Dans le calendrier Chinois, l’hiver commence le 7 novembre de cette année du Chien de Terre pour se terminer le 4 février 2019. L’énergie YIN sera à son maximum le 22 décembre (nuit la plus longue de l’année) puis l’énergie YANG commencera à croitre. Dans la culture asiatique il est important de s’adapter au rythme des saisons pour conserver une bonne santé, je vous partage donc quelques conseils pour votre corps, votre cœur et votre esprit.

 

Vivre en accord avec les saisons

Saviez vous que chaque saison possède une qualité énergétique particulière ?
L’hiver apporte une énergie YIN* que l’on peut appréhender en observant la nature : la lumière du soleil diminue et se fait plus froide, les jours raccourcissent, la sève redescend dans les racines et les graines retournent à la terre, la neige immobilise les paysages et le silence se fait. Cette période de repos est d’autant plus importante qu’elle prépare la renaissance du printemps.

Hors, dans la culture asiatique il est important de s’adapter au rythme des saisons pour conserver une bonne santé. Il est donc recommandé de prendre exemple sur Dame Nature dans notre vie quotidienne que ce soit pour nos activités, notre alimentation, ou tout simplement notre manière de vivre.

*Qu’est-ce que l’énergie YIN ? Dans le DAO, le YIN renvoie à la douceur, au calme et à la tranquillité. En hiver, cette énergie est caractérisée par un mouvement de condensation ou de repli sur soi, sur notre intérieur, comme un retour aux sources.

Tout comme la nature ralenti, notre corps ralenti.

.

EAU et REIN, éléments associés à l’hiver

En énergétique chinoise, chaque organe suit le rythme des saisons. En Hiver c’est le Rein, associé à l’EAU l’un des 5 éléments de la médecine chinoise, qui atteint sa  plénitude énergétique.

L’EAU recouvre les 2/3 tiers de notre planète et compose 60 % du corps humain (dont 78% chez les nouveaux-nés !).   Élément incontrôlable elle peut tout détruire sur son passage, et pourtant sans elle il n’y aurait pas de vie sur terre. Elle est donc symbole de vie et de mort dans de nombreuses traditions, représentant la fin d’un cycle et le début d’un nouveau.

 « Le meilleur de l’homme est comme l’Eau,
Qui profite à tous et ne lutte avec personne,
Qui réside dans des lieux que les autres dédaignent,
En parfaite harmonie avec la Voie »
Lao Tseu

Associée au REIN (et à la vessie), l’EAU représente notre force vitale. En effet, La fonction première du  rein est de contenir notre réserve d’énergie sous 2 formes distinctes :

  • la forme innée, reçue par nos parents au moment de la conception, en quantité limitée et non renouvelable. C’est notre potentiel de départ qui une fois consumé (plus ou moins vite selon notre mode de vie) mène à la mort.
  • la forme acquise, détermine notre individualité et notre potentiel de conduite personnelle. Cette énergie est produite toute notre vie par l’air et l’alimentation, complétant et compensant notre énergie innée.

L’organe REIN participe au développement de l’être vivant (système reproducteur, croissance et développement du corps, os, moelle et formation du sang), il gouverne l’eau et les liquides organiques (régulation, transport et maintien des liquides de l’organisme -eau, sang, urine…), est également responsable de l’énergie de l’air (réceptionnant l’air des poumons il permet les échanges gazeux) tandis que la vessie a pour but de stocker les liquides troubles ou en surplus et de renvoyer les liquides purs (par les reins vers le poumon) pour qu’ils soient redirigés vers la peau et les poils (transpiration).

.

Conseils pour le corps, le cœur et l’esprit

Une fois que nous avons compris le mécanisme du rein et l’importance de respecter le cycle des saisons, il nous apparait clairement que nous avons tout faux !
Et oui, pour la plupart d’entre nous saison rime toujours avec métro/boulot/dodo et nous accordons peu de place à la saison si ce n’est pour connaitre la température et savoir comment s’habiller. Hors, un déséquilibre énergétique du REIN, de la VESSIE et donc de l’EAU peut avoir des conséquences.

« Mais concrètement, qu’est-ce qu’on risque ? » me demande alors Mme Lucette…
« Et bien la dépression pardi ! »

Et c’est un fait avéré : en hiver le taux de dépressions ( et de suicides soyons francs) est plus élevé que le reste de l’année. Pour continuer dans le coté obscur, si nous n’alimentons pas correctement l’énergie du REIN en hiver, nous risquons d’être irritable, d’avoir des difficultés pour s’endormir,  d’avoir des suées nocturnes ou des problèmes urinaires (liés à l’élément EAU), de nous laisser envahir par nos peur et ronger par nos doutes,  de ressentir une baisse de la libido ou une grossesse à risque (difficultés de l’appareil génital), mais nous risquons également de provoquer un déséquilibre de notre organisme pour les mois à venir.

En effet, sous la lumière de la médecine chinoise nous comprenons que l’Hiver est la saison pendant laquelle le REIN stock l’énergie afin de remplir ses fonctions pour les mois suivants (jusqu’à l’hiver prochain). Il vaut donc mieux se préparer à faire des réserves énergétiques et de préserver le Rein en suivant des pratiques alimentaires et des comportements bénéfiques aux caractéristiques de l’organe et ses principales fonctions.

Relevons nos manches car il est temps de vivre pleinement et en conscience cette saison hivernale (et vous êtes là pour ça non ?).
Je vous invite à poursuivre votre lecture avec mes articles suivants dont le fil conducteur est de répondre à 3 sphères : le corps (la santé), le cœur (les émotions, les sentiments) et l’esprit (la psychologie, le spirituel).

Lire les articles associés :

Le Corps : Combattre le froid et prendre soin de notre santé
Le Cœur : L’art de se lover dans son cocon « Hygge »
L’Esprit : Accueillir l’hiver en toute sérénité et optimisme

A bientôt, en vous souhaitant un bel hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *