Apprendre le Feng Shui : trouver une école et un Maître

Vous avez découvert le Feng Shui et souhaitez en savoir d’avantage?
Vous pratiquez cet art en autodidacte et cherchez une école pour devenir consultant ?

Aujourd’hui, il existe beaucoup d’écoles et de formations, c’est génial mais…
comment choisir !?

dragon feng shuiPour diverses raisons, vous avez décidé de vous former au Feng Shui et peut-être même en faire votre métier. Oui mais voilà, avec toutes ces écoles* proposant des formations aussi variées que coûteuses, il est difficile de s’y retrouver.  Voici mes conseils afin de trouver l’école « qui vous ressemble » en 4 points essentiels.

* je ne citerais aucune école, le but de cet article n’est pas de faire de la publicité !

 .

Lignée et expérience des Maîtres Feng Shui

Les écoles de feng shuiAvoir un bon professeur c’est le gage d’une solide formation, nous l’avons tous constaté à un moment ou l’autre de notre scolarité. Commencez donc par vérifier la crédibilité des Maîtres/professeurs :

  • Quelle est leur lignée , c’est à dire « qui » leur a enseigné le Feng Shui ? Quel(s) Maître(s)?
  • De quelle école viennent-ils ? Quelle(s) formation(s) ont-ils suivi ?
  • Quelles sont leurs expériences et leurs références ?
  • Pratiquent-ils d’autres Arts Taoïstes ?
  • Ont-ils une solide réputation ? Sont-ils reconnus par la profession ?
  • A savoir : un Maître (ou son école) bien référencé sur internet ne signifie pas qu’il est sérieux et enseigne un bon Feng Shui. D’où l’importance de vérifier vos sources, en contactant des experts, par exemple, et en leur demandant qui les a formé et leur ressenti.

.

Les formations Feng Shui, comprendre leur contenu

luopan chinois« Décrypter » les formations proposées n’est pas une mince affaire lorsqu’on ne maitrise pas le vocabulaire Feng Shui, d’autant plus qu’il n’y a aucune réglementation sur leur contenu, leur tarif et leur durée.  Vous devrez donc tenir compte des points suivants :

  • L’école doit proposer au minimum 6 mois/1 an de formation, sur plusieurs semaines ou week-end. Apprendre le Feng Shui en 3 jours est tout simplement impossible
  • Favorisez les cours en groupe avec le Maître plutôt que ceux à distance en e-learning (même si cela comporte de nombreux avantages)
  • Apprenez le Feng Shui à la source avec le Maître lui-même et non son disciple, sauf si celui-ci est reconnu et pratiquant depuis quelques années
  • Le contenu de la formation doit aborder dans les grandes lignes : l’étude du paysage (les formules Tan Lang et Dragon de l’eau), étude de la personne (le Ba Zhai et le Bazi) ,  l’étude du temps (les cycles et les périodes, les fléaux annuelles et les étoiles volantes) et la sélection de date. Ainsi que bien sur les principes fondamentaux (Yin et Yang, trigrammes, 5 éléments, 4 animaux célestes, he tu et lo shu, 24 montagnes, …).
  • Le Maître doit être accessible et vous accompagner même après votre formation
  • Les cours doivent comporter les termes et idéogrammes « chinois » impérativement ! Les livres pro et les luopans sont en chinois, si vous suivez une formation « occidentale », elle ne vous servira à rien dans votre compréhension.
  • Comme il n’existe aucune réglementation,  l’obtention d’un « diplôme » vous donne juste la preuve de votre enseignement acquise auprès d’un Maître
  • Les tarifs corrects se situent entre 300€/350€ pour 2 jours. A vous de faire le calcul !
  • A éviter : les formations « Déco Feng Shui », les formations en Feng Shui Tibétain et  la méthode des « 8 aspirations ». Ces techniques très simples et faciles d’accès, sont malheureusement occidentalisées et pour la plupart incomplètes.

.

L’entretien avec votre futur Maître Feng Shui

fengshuiIl est essentiel de rencontrer votre futur professeur et d’établir un premier contact. Que ce soit par mail, téléphone, skype, le mieux reste le face à face, pour jauger votre interlocuteur et lui accorder votre confiance.

  • Avant l’entretien, préparez toutes vos questions : un Maitre Feng Shui doit pouvoir répondre en toute transparence
  • Premier contact, ne vous fiez pas aux apparences : ce n’est pas parce qu’un Maître porte une tunique chinoise que c’est un Maître Feng Shui ; de même, méfiez-vous d’un Maître en costume 3 pièces brandissant une blackcard pour vous prouver que le Feng Shui rend riche (c’est du vécu!)
  • Souvent, le Maître ressemble à l’élève : vous inspire t-il confiance ? quels sont vos points communs ? quel est son parcours ? que ressentez-vous ?
  • Au delà de son « Aura de Maître » regardez d’abord « l’Homme/la Femme », ne soyez pas impressionné par son « grade ».
  • Surtout, ne choisissez pas votre Maître pour d’éventuelles retombées médiatiques, mais retenez le pour ses connaissances
  • Un Maître Feng Shui n’essaiera pas de vous vendre sa formation à tout prix. Si vous venez d’une autre école/formation, il doit vous proposer une mise à niveau, et non de reprendre des cours depuis le début avec lui, sauf si votre niveau le requiert bien évidemment !
  • Demandez au Maître si il parle chinois ! C’est un véritable atout pour aborder la culture asiatique et le Feng Shui

 

Savoir écouter son intuition

intuitionAujourd’hui, il existe beaucoup de Maîtres autoproclamés ou tout simplement de personnes qui veulent bien faire mais qui transmettent un Feng Shui erroné. Ce qui est sur et certain, c’est qu’il ne faut absolument pas s’orienter vers un maître ou un professeur autodidacte. Le Feng Shui est une technique sérieuse et très complexe, il est impossible de s’auto-former.
Et puis, il y’a aussi les Maîtres qui revendiquent haut et fort que leur Feng Shui est « le seul, l’unique », n’ayant de cesse de critiquer les autres écoles, experts (et même des blogs) Feng Shui ne répondant pas à leurs critères.
Et là,  j’insiste sur le coté humilité : un maitre Feng Shui respecte les autres. Il ne critique pas ses compères mais apprend à les connaitre, il ne prétend pas être meilleur que quiconque et est ouvert aux échanges.
C’est là que vous devez écouter votre intuition pour guider vos choix.

Mon conseil : prenez votre temps pour comparer les formations et vous renseigner un minimum sur le « Maitre/enseignant » et son école. Sachez qu’il existe autant de « Feng Shui » qu’il existe de « Maîtres » : la base est la même, mais certains ont favorisé et développé une technique plutôt qu’une autre.
Vous devrez donc faire un point sur vos priorités car investir votre temps et votre argent dans une formation doit être à la hauteur de vos espérances !

Je conseillerais de vous ouvrir à différentes techniques et de ne pas vous borner à suivre une seule formation, d’autant que votre « Feng Shui » évoluera avec vous et vos expériences. Par exemple, vous pouvez prendre des cours de feng shui dans telle école et des cours de Bazi dans une autre.

Il est temps maintenant d’écouter votre intuition et de vous faire confiance pour choisir votre école et votre enseignant. En Feng Shui, on dit que le « Maître apparait lorsque l’élève est prêt », alors ouvrez les yeux et les oreilles !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *